L’adaptation de l’internaute à la censure et la répression 2.0

Cette note fait suite au « Bordel 2.0 » et au billet de Dreamside sur la question de l’avenir du téléchargement suite à la fermeture de MegaUpload et de tous ses potes qui ont suivis volontairement ou ont choisis de restreindre ou supprimer du contenu.

L’internaute moyen qui télécharge ou devrais-je dire qui téléchargeait chez MegaUpload ou équivalent se doit maintenant de trouver des solutions alternatives, car les irréductibles hébergeurs restant dans la partie ne sont pas légion. Ces mêmes internautes qui s’offraient un compte premium chez Kim vont pouvoir dépenser ses $$$ ailleurs et c’est bien ce qu’ils font.

Je suis allé chez mon copain insights histoire de voir l’évolution des tendances des recherches, voici quelques résultats auxquels il fallait s’attendre. Toutes les recherches effectuées ne concerne que la France sur les 30 derniers jours.

Tout d’abord, on voit bien que le « serial direct downloader » recherche toujours du direct download, pour preuve avec le mot clé: RapidShare

Je crois que ça se passe de commentaires, non ?

J’ai continué mes recherches dans d’autres directions que le direct download conventionnel et j’ai cherchais du côté des Newsgroups et voici le résultat:

et du côté des VPN:

Ces courbes nous montrent bien que les internautes veulent bien dépenser quelques euros tous les mois pour accéder à du contenu. Parce que des services gratuits existent bel et bien, mais si on veut un minimum de qualité et de tranquillité, il faut passer sur du payant. C’est là ou la différence se crée entre l’industrie médiatique et l’internaute. Un évolue constamment, l’autre pas.
Certains qui n’ont pas suivi les règles de l’industrie arrivent à gagner de l’argent, parce qu’ils ont évolués.

Aujourd’hui nos gouvernements nous censurent de plus en plus en allant du côté du non évolutif, c’est une grossière erreur et ils ont et vont payer le prix fort. Parce les Anonymous n’aiment visiblement pas les abréviations du genre SOPA, PIPA, HADOPI, LOPPSI, ACTA, etc. De plus, cet égrégore grandi de jour en jour, il suffit de passer sur leurs canaux IRC pour s’en rendre compte.

C’est une véritable cyber-guerre qui est lancée alors que des solutions viables et moins coûteuses sont certainement envisageables….

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. dreamside dit :

    Hum… Gouvernements ?! J’ai un doute… Disons que les gouvernements font ce que des lobbies ou autres désirent.

  2. Sylvain dit :

    Je sais bien…

  3. Laura dit :

    très bon résumé de la situation Sylvain. Je pense que la cyber guerre ne fait que commencer avec tous les outils qui vont avec. On vois qu’aujourd’hui il existe des VPn pour protéger et c’est de moins en moins couteux 🙂 Il n’y a rien qu’à voir le wiki de Korben avec des solutions gratuites ou des sites comme http://vpngratuit.fr qui propose des comparatifs par rapport à l’utilisation (que ce soit streaming- torrent &co).
    Bref finalement les autorités poussent les utilisateurs dans « la paranoïa » et c’est dommage car ils se protègent de plus en plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Web

L’adaptation de l’internaute à la censure et la répression 2.0

par Sylvain Temps de lecture: 2 min
3