Le 1er insecte volant sans fil cyborg

beetleborg.jpg

Des ingénieurs de l’Université de Californie à Berkeley ont développés un coléoptère capable d’être contrôlé à distance.
Cette bestiole n’est pas un robot bricolé, c’est un vrai cyborg, des pièces électroniques ont été implantées dans le corps et sur les muscles.

Avec l’esprit d’une machine et l’habileté du corps de l’insecte, ce « bug-bot » peut être le parfait scout: peu coûteux, durable et capable de reconnaissance clandestine. Les chercheurs de Berkeley, dirigée par Michael Maharbiz, note que les coléoptères sont suffisamment forts pour transporter des charges utiles, comme une caméra miniature.

Pour plus d’informations, je vous invite à vous rendre ici

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Maxime Viry dit :

    Scientifiquement c’est énorme, mais d’un point de vue éthique… pauvre bête

  1. 5 mai 2009

    […] marathon du flicage qui est lancé. D’Hadopi à la surveillance de nos SMS jusqu’aux futurs insectes Cyborg, le futur nous promet décidément le meilleur (du […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le 1er insecte volant sans fil cyborg

par Sylvain Temps de lecture: <1 min
2